Application du celluloïd en spectacle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pour spectacle enfants de magie

Confection d’une sphère, creuse ou pleine pour un tour de magie en spectacle enfants, voir quelques sites ou autre. Voici un exemple qui peut s’appliquer à toutes sortes d’objet. Ici on montre à partir d’une boule. Il faut dans ce cas avoir recours au moulage de ronde bosse. Si on veut reproduire en celluloïd une bille de billard pour un tour de magie avec une boule, il faut prendre l’empreinte de la bille, ce qui constitue le moule en plâtre. C’est dans ce moule qu’on verse, par une petite ouverture de la colle de celluloïd. Cette opération s’appelle couler l’épreuve. Enfin, on dépouille l’épreuve.

Pour aboutir à ce résultat et avoir un superbe matériel pour un spectacle pour enfants, visitez cette page, on enduit la boule d’une légère couche d’huile et on l’entoure d’un fil assez résistant qui partage la boule en deux hémisphères. C’est un grand cercle de la sphère. On recouvre alors la boule d’une couche de plâtre de deux millimètres d’épaisseur. Lorsque le plâtre commence à prendre:

  • On étend sur la ligne du fil une bande de plâtre de deux centimètres d’épaisseur sur un de largeur
  • On lisse la surface

Confection finale pour le spectacle pour un mentaliste

magie et tourIl est à noter que certain utilisent en spectacle de mentalisme, jetez un coup d’œil sur quelques animations, ce matériel pour faire le mime et quelques trucs complémentaires de magie. Nous avons aussi un personnage qui était technicien à la base et qui nous a aiguillé dans cette direction, il s’agit d’un artiste en spectacle enfants. Avant que ces deux couches superposées ne soient sèches, on prend une des extrémités du fil que l’on soulève en contournant la bille. Si le bloc de plâtre est maintenu en place, on peut tirer simultanément sur les deux extrémités du fil. La première couche épaisse de deux millimètres et la bande dont l’épaisseur est de deux centimètres sont ainsi coupées. On procède alors à l’ouverture du moule qui se partage en deux coquilles égales.

Pour le consolider, on garnit successivement la partie convexe de chaque coquille, de façon à donner à l’ensemble une épaisseur suffisante de deux centimètres. On laisse sécher et le moule en plâtre est prêt à être utilisé.

On juxtapose les deux coquilles en rapprochant les côtés concaves qu’on a lubrifiés avec un corps gras pour que le magicien mentaliste, voir quelques artistes, n’a pas de problèmes dans le futur. On passe un cordon plat tout autour, suivant l’équateur de la sphère (le mentaliste connaît la chose), et on pratique une petite ouverture au point où émergeait les deux extrémités du fil, qui a permis de séparer la sphère en deux hémisphères.

Fin de la conception pour la magie par le magicien

C’est par cette ouverture qu’on versera dans le moule la pâte de celluloïd au moyen d’un entonnoir, le magicien Melkior, visitez son site, à souvent cet outil très utile par exemple pour remplir les bouteille de poudre chimique pour changer la couleur de l’eau. Il en faudra une petite quantité si on veut obtenir une balle creuse.

On incline lentement le moule dans tous les sens, sans bien sur en faire déborder mais on fait confiance au magicien qui a le geste sur et précis, il ne tremble pas, sinon comment serait-il efficace pour faire un bon spectacle en tant que magicien voir l’intervenant. Et après s’être assuré que la colle est solidifiée, on procède à l’ouverture du moule. Ces balles sont des jouets qu’on trouve dans tous les bazars et dont on fait usage dans un certain truc de magie.

  • On retire enfin le cordon, on sépare les deux hémisphères et on trouve une balle creuse en celluloïd, dont la paroi n’est pas plus épaisse qu’une coquille d’œuf
  • On ne peut pas dire que c’est un secret de magie, mais une technique complémentaire.
  • On peut l’utiliser pour beaucoup d’effets avec des confettis, des paillettes spéciales ou encore de la farine en extérieur.

La variété d’effets que l’on peut tirer que ce petit objet est infini pour le mentaliste ( voir un artiste), il faut laisser libre cours à l’imagination. En magie, on utilise souvent des accessoire qui ne se voit pas du public ou sont vu sous un certain angle alors qu’ils apportent par leur conception une finalité non connus.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »